AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Blood.. & the Love | PV Jalice

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 14 Mar - 16:04


Jasper Hale & Alice Cullen | PV


    La chasse n'était pas le moment préférée de la journée de la belle Alice. Elle préférait largement passée sa journée à faire les boutiques, se servant de Nessie comme poupée Barbie, ou encore de rester assise aux côtés de Jasper toute une journée sans avoir besoin de lui parler pour le comprendre. Une relation très spirituelle, basée principalement sur le mental, qui ne lui déplaisait pas du tout ! Elle l'aimait, depuis la première fois qu'elle l'avait vu, c'était son âme soeur et jamais elle ne se séparerait de lui, jamais.
    Il ne lui fallut que quelques minutes pour flairer la trace d'un ours dans la forêt. Ce n'était pas son animal fétiche, à vrai dire elle préférait plutôt le Lynx, tout comme Jazz, mais elle n'avait que ça sous la main et sa gorge la brûlait affreusement. Depuis combien de temps n'avait-elle pas chassé ? Elle n'avait pas prit la peine de compter, mais ce qu'elle savait c'est qu'elle avait horriblement soif, et que l'ours était assez imposant pour atténuer la brûlure. Ses yeux étaient noirs, et elle détestait quand ils étaient ainsi. En fait, c'était bien la seule chose qu'elle n'appréciait pas en tant que vampire, devoir se nourrir de sang. Le reste, elle l'appréciait. L'éternité à partager avec ceux qu'elle aimait, pouvoir voir l'avenir, bien qu'il soit changeant, et toutes ces petites choses qui faisaient de son quotidien le plus merveilleux du monde..
    L'animal avait l'air puissant, il était justement en train de courir non loin, près d'un lac. Mais peu lui importait le lieu où elle le tuerait, tant qu'elle buvait enfin. Son instinct de vampire prit le dessus, et sa vitesse augmenta considérablement alors qu'elle arrivait dans le dos de l'ours en question. S'appuyant sur le sol, elle bondit gracieusement pour atterrir sur le dos de la bête, plantant ses dents dans chaque parcelle de peau qui s'offrait à elle, tuant à petit feu l'animal. Il criait de douleur, le venin se répandant dans son corps, le tétanisant. Dans un grand bruit sourd, il s'affala à terre, permettant à la vampirette d'aller plus vite dans les préliminaires. Assoiffée ou non, elle détestait voir souffrir ses victimes animales, et plus vite elle les tuait, mieux c'était pour elle.
    Plus un bruit, l'ours était hors jeu, et son sang était savoureux bien que moins que celui d'un humain. La brûlure dans la gorge de la Lutine s'atténuait peu à peu, la chaleur du sang l'envahissant complètement, la rendant plus forte et plus résistante. Elle resta un moment à déguster son festin, ce qui pourrait passer pour complètement inhumain aux yeux de tous, mais beaucoup moins que si elle le faisait sur un humain, c'était certain !

    Après cette partie de chasse bien méritée, elle abandonna la dépouille froide et sans vie de l'animal dans un coin abandonné de la forêt. Personne ne le trouverait ici, et elle pourrait toujours le brûler plus tard pour ne pas éveiller les soupçons de l'existence vampirique.. Elle y penserait plus tard. Pour l'instant, maintenant que ces yeux avaient retrouvé leur doré mielleux, elle voulait retrouvé Jasper. Il ne l'avait pas accompagné cette fois-ci, il devait s'occuper avec ces frères, sûrement.
    Toujours de cette démarche dansante qui lui était propre, elle se dirigeait vers la villa Cullen. Sa famille comptait plus que tout à ses yeux, et pour rien au monde elle ne les aurait quitté, si ce n'était pour les sauver, comme l'année où les Volturi avaient souhaité s'en prendre à Nessie. Elle avait trouvé Nahuel, avec Jazz, et ils avaient tout deux préservés la vie de leur proche, même si avant cela il avait fallu les faire souffrir en leur faisant croire à leur départ.. Elle s'en voulait intérieurement de leur avoir fait subir cela, mais c'était pour leur bien, et elle ignorait alors à ce jour si elle échouerait ou non. Maintenant, c'était le passé, et il ne fallait plus l'aborder. D'autres questions étaient à se poser.. Quand devraient-ils quitter Forks sous peine d'être repérer ? Alice ne voulait pas quitter la petite bourgade, mais elle le devrait bien.. Leurs apparences physique inchangeantes risquaient d'éveiller les soupçons, et aucun vampire de leur connaissance ne pouvait effacer la mémoire d'humains. Ils abordaient le sujet chaque soir, cherchant un moyen pour rester près de ceux qu'ils traitaient comme des amis sans pour autant risquer leur survie.

    Les pensées de la Lutine se stoppèrent nettes quand il le vit, non loin de là, assis sur les marches du peron de la villa. Il avait dû sentir sa présence comme elle la sienne alors qu'elle était encore à plusieurs mètres de là. Un sourire éclaira le visage de la brunette, alors qu'elle marchait toujours de la même démarche vers son âme soeur.
    Elle prit place à ses côtés, ne prononçant pas un mot, et posa sa tête sur son épaule tout en prenant sa main dans la sienne, et profitant de cet instant.

    « Tu m'as manqué.. » se décida-t-elle à dire, alors qu'elle ne l'avait quitté que trois heures tout au plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 14 Mar - 16:44

Jasper avait assisté au départ d’Alice pour sa chasse sans rien dire. Il aurait bien accompagné si Emmett ne l’avait pas retenu pour leur fichu pari en li faisant remarquer qu’il n’avait pas besoin de chasser. Il avait bien tenté de se débarrasser de lui mais il avait échoué lamentablement. Il avait donc vu son âme soeur s’éloigner avec regrets. Il n’aimait pas la laisser partir seule même pour quelques heures et en sachant pertinemment qu’elle ne risquait rien. Il était beaucoup trop protecteur et son frère lui avait fait la remarque en le forçant à s’asseoir pour leur idée complètement stupide.

Cette idée avait germé quelques heures plus tôt alors qu’il discutait patiemment des nouvelles du journal télévisé et de celle apporte par Carlisle sur la nouvelle. Il avait décidé de faire un pari sur les possibilités qui l’avait amener à Forks. Au départ, il n’avait été que tout les deux, lui disant que c’était le hasard, Emmett pensant autre chose de beaucoup plus délirant puis Edward et Bella les avait rejoint chacun émettant leur hypothèse. Puis Esmée et Rosalie les avait rejoint un peu avant le départ d’Alice. C’était à ce moment-là qu’il lui avait lancé le pari sur le bras de fer. Il avait accepté comme un crétin et il avait perdus comme d’habitude.

Le jeune vampire avait assisté ensuite à celui d’Emmett contre Edward. Avant de se voir reproposé un. Il avait accepté de nouveau sachant bine qu’il n’arriverait pas à retrouvé Alice rapidement et qu’on ne le laisserait pas partir si facilement. Les filles, lassé de voir ces matchs étaient parties au bout de quelques minutes au grand bonheur des deux frères vaincus qui purent s’éclipser avec elles.

Jazz avait démarré une partie d’échec sur un ordinateur quand il avait sentit sa présence. Fermant rapidement le jeu et éteignant le moniteur il s’était dirigé sous le perron sous le regard amusé de la famille. Il s’était assis sur le perron en l’attendant c’était une manie qu’il avait pris à force de se faire passé pour un humain. Quand elle arriva, il lui décocha un sourire calme et confiant ravi de la revoir. Son absence lui avait beaucoup coûté bien qu’il ait été très occupé. Il la laissa posé sa tête sur son épaule avant de poser sa tête, à lui, sur celle de la jeune brunette.


- Moi aussi tu m’as manqué malgré tout ce qu’il ont put faire pour m’occuper. J’ai faillit tuer Emmett quand il m’a retenus pour son bras de fer idiot.

Voila, Jazz avait résumé son après-midi en quelque mot. Il n’attendait pas qu’elle fasse de même sachant très bien qu’elle n’aimait pas ces parties de chasse. Il avait aussi justifié son absence bien qu’elle devait le savoir déjà vu son humeur joyeuse et non furieuse après lui pour l’avoir abandonné. En le faisant il tenait juste à s’excuser rien de plus, il n’avait pas besoin d’une conversation avec Alice. Il était heureux et cela se ressentait dans tout le périmètre autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 15 Mar - 0:00

    « Moi aussi tu m’as manqué malgré tout ce qu’ils ont put faire pour m’occuper. J’ai faillit tuer Emmett quand il m’a retenus pour son bras de fer idiot. »

    Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de la vampire. Elle s'imaginait déjà Jasper et Emmett s'entre-tuant, ce qui n'arriverait jamais bien entendu, mais se visionner la scène était assez.. amusant à vrai dire. Évidemment, elle avait déjà « vu » pour quelles raisons il ne l'avait pas accompagné, elle le savait déjà avant de s'apprêter à partir en chasse. Ses visions lui étaient très utiles parfois.. Seulement parfois. Car à cause de ces dernières, elle avait failli perdre son frère, sa belle-soeur, et tout le reste de sa famille. Plus que tout, elle avait faillit perdre sa moitié. Il n'était pas certain que les Volturi les auraient tué dès le début, leurs dons pouvant très bien les faire hésiter. Combien de fois au juste Aro lui avait imploré de rejoindre ses rangs ? Elle ne comptait plus. Quoi qu'il en soit, jamais, mais je dis bien jamais, elle ne trahirait ses proches pour se ranger du côté de ces hommenivors sans scrupules, sauf si c'était pour sauvé Jasper, c'était la seule chose qui la ferait accepter. Elle ferait tout pour lui, tout pour qu'il reste éternellement dans ce monde, tout pour qu'il soit heureux.

    « Emmett reste Emmett, et le jour où il arrêtera ses paris idiots n'est pas prêt d'arriver.. Et puis je suis avec toi maintenant, c'est tout ce qui compte. »

    Elle se serra un peu plus contre lui, respirant son odeur si agréable et qui lui avait tant manqué pendant cette partie de chasse. Il la connaissait mieux que personne, et ne s'attendait sûrement pas à un récit sur la chasse à l'ours de sa part, n'ignorant pas à quel point elle détestait tué, tout comme lui détestait l'idée de ne pas savoir se contrôler autant qu'eux vis à vis du sang humain.
    D'ailleurs, il y a plusieurs années maintenant, Jasper avait failli craquer et mordre Bella, le jour-même de son anniversaire. Elle ne lui en voulait pas, non, du tout. Elle s'en voulait surtout à elle, d'avoir organisé tout cela, de n'avoir pas prévu le coup. A cause de cela, ils avaient du quitter Forks, un long moment. Puis après, Volterra, mais pas la même de revenir sur ce sujet. Elle s'était faite la plus présente possible au côté de son âme soeur durant cette période, lui répétant sans cesse qu'il n'y était pour rien, que c'était dans leur nature, qu'elle aussi aurait pu avoir une envie soudaine de tuer Bella, qu'il n'avait pas à s'en vouloir autant.. Alice aurait voulu posséder le don de celui qu'elle aimait pour le rassurer durant ces moments là, le convaincre que Edward finirait par les supplier de retourner la retrouver, qu'il ne tiendrait pas longtemps sans elle, que tout serait oublié rapidement. Encore aujourd'hui, elle est presque certaine qu'il s'en veut, même s'il ne le montre pas.

    « Je t'aime tellement.. »

    Habituellement, elle n'avait pas besoin de le dire pour le lui faire comprendre, mais revivre mentalement ces scènes de leur éternité faisait venir en elle le besoin de prononcer ces mots, simplement pour lui rappeler encore une fois à quel point elle tenait à lui.
    Elle tenait fermement sa main dans la sienne, enlaçant ses doigts à ceux de Jasper. C'est ces moments là qu'elle adorait tant, qu'elle voulait voir durer pour toujours, qu'elle voulait enregistrer pour ne jamais les oublier. Dans des centaines d'années, elle aimerait se rappeler cette intimité, ces mots prononcés, ces gestes échangés. Pour rien au monde elle ne les aurait laissés à une autre. C'était ces moments à elle, à lui, à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 15 Mar - 11:37

Quand il vit le sourire d’Alice il compris qu’il avait trouvé le moyen de la rendre heureuse. Il se doutait bien qu’elle imaginait une scène quelconque a propos de ses phrases. Peut-être ses défaites au bras de fer ou alors un combat a mort entre lui et son frère. Hélas, il n’avait aucune certitude sur ses hypothèses étant donné que c’était Edward qui lisait dans les pensées et non lui. Il n’avait jamais jalousé son deuxième frère bien au contraire, il savait l’agacement que cela produisait et il n’en voulait son don lui suffisait largement. Pouvoir calmer des fou furieux ou alors leur inspirait la peur lui plaisait assez pour ne pas enviez ses frères et sœurs qui possédait un don.

Il passa son bras sur les épaules de son amour quand celle-ci parla et le serra un peu plus, il inspira un grand coup pour pouvoir profiter de l’odeur de sa compagne. Il l’écouta et étouffa un petit rire à propos de sa remarque sur la brute épaisse qu’était le plus grand des fils Cullen. Oui, il resterait toujours ce qu’il était à proposer des paris idiots et prouver qu’il était le plus forts de la famille. D’ailleurs Jazz se demandait bien pourquoi il agissait comme ça. Il avait plusieurs théorie la première était qu’il s’amusait à leur prouver qu’il était plus fort, la seconde était qu’il faisait un complexe d’infériorité par rapport à ses deux frères qui possédait un don et qu’il voulait leur prouver qu’il pouvait les battre dans un domaine. Bien sur, le jeune vampire optait toujours pour la première, il voyait mal Emmett complexé pour une quelconque raison. Mais seul Edward pouvait avoir une idée précise de la chose mais il ne lui avait jamais posé la question.

La phrase sur l’amour qu’elle lui portait l’étonna. Il n’avait pas remarqué qu’elle été partis dans ses pensées pendant que lui partait dans les siennes. Il l’observa avec un air étonné mais ravis aussi. Ces mots ils pouvaient tous deux s’en passer sachant pertinemment ce que ressentait l’autre ou en voyant ces choix. Il chercha la raison qu’avait put la pousser a pareils conclusion et remarqua à ce moment-là seulement qu’elle avait été un peu tendus. Il ne chercha pas à la calmer voyant qu’elle revenait elle-même heureuse en lui prenant sa main et en enlaçant leur doigt. Il l’aida doucement et serra la main qui se trouvait dans la sienne.


- Moi aussi, je t’aime tellement.

A ces mots, il lui fit doucement un bisou sur le front et ferma les yeux. Il se souvenait de tous les moments passés ensemble. Et il se rappela ceux après l’incident qu’il avait causé avec Bella. Bien qu’il se sente moins coupable qu’à l’époque la jeune fille les ayant rejoint, il n’arrivait pas à se débarrasser du fait qu’il avait fait souffrir le couple simplement à cause de sa faiblesse. Il avait pourtant tenu fait en sorte de prendre un maximum de précaution avec sa famille mais il n’avait pas tenus. Sa faiblesse avait repris le dessus malgré tout ce qu’il avait put faire. On lui avait seriné qu’il n’était pas coupable il le savait bien qu’il l’était.

Heureusement pour lui, il ne s’enfonça pas trop loin dans les méandres de ses pensées négatives car il repensa au soutien de sa lutine après ces événements. Il l’avait accompagné partout dans ses recherches pour éviter de ruminer sa colère contre lui. Dès qu’il y avait repensé, elle l’avait soutenu lui disant qu’il n’était pas coupable que le couple se réformerait et elle avait eut raison. Bien que le couple s’était retrouvé dans des conditions assez dures et compliquées, il avait été heureux de revoir la jeune humaine et son frère ensemble. Il ferma les yeux chassant les pensées négatives et sourit à sa petite amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 15 Mar - 15:22

    « Moi aussi, je t’aime tellement. »

    Elle ne cessait de serrer sa main dans la sienne, et ne se souciait pas de la présence des autres dans la villa, tout proches. Elle les connaissait assez pour savoir qu'ils ne les observeraient pas comme la plupart des humains pourraient le faire. Ils savaient ces moments importants pour eux, plus intense que n'importe quoi d'autre.
    Pour les loups, il y avait l'imprégnation. Encore plus fort que le coup de foudre, irréversible. On voyait la personne, on en tombait amoureux, et il en était de même pour le ou la compagne. C'était ce qu'il s'était passé entre Jacob et Renesmée.. Qui aurait pensé un jour que le loup s'imprégnerait d'une hybride, lui qui au départ ne voulait que sa destruction ? C'était bien cela, la magie de l'imprégnation, rien ne pouvait aller à l'encontre de cette dernière.
    Pour les vampires, c'était différent. Pas autant qu'on ne pourrait le penser mais.. différent cependant. Bien entendu, c'était aussi fort que ce que ressentait un loup garou en s'imprégnant, aussi intense mais beaucoup, beaucoup, beaucoup plus destructeur. Il suffisait d'observer le cas Edward/Bella pour se rendre compte des proportions de leur sentiment l'un envers l'autre. A peine avait-il apprit la dite mort de sa bien-aimée qu'il s'était jeté dans la gueule des Volturi, sauvé in-extremis. La mort de l'un entraînait la mort de l'autre. La souffrance de l'autre entraînait la souffrance de l'un. Chaque instant, l'autre désirait l'un, l'un désirait l'autre. Pas tous de la même manière cependant. Certains voulaient juste être avec l'autre, comme Alice et Jasper en ce moment même. D'autres ressentaient le désir physique, et le meilleur exemple que l'on pouvait donner était celui de Rose et Emmett. Le reste, c'était simplement le désir de s'aimer, de tout partager, que tous ressentaient à chaque moment de leur éternité.
    Quelques couples le montraient plus que d'autre, tel sa soeur et son frère, qui s'étaient mariès à de nombreuses reprises (on ne les comptait plus, les fois où ils avaient dit « Oui, je le veux. »). La Lutine, elle, ne ressentait pas ce besoin de montrer à tous ceux que cela intéressait qu'elle aimait Jasper plus que tout. Pour elle, le plus important était que lui le sache, que leur proche le sache, les autres n'avaient pas besoin d'être mis au courant par des annonces ou des affiches.

    Le silence était complet entre les deux vampires. Rien que le bruit du vent, et encore celui-ci avait l'air de se faire le plus discret possible pour le « jeune » couple. Même l'intérieur de la villa semblait inhabité, pas de notes de musique qui s'en échappait, bien que cela ne les aurait pas dérangé, au contraire, ça aurait pu donner une note.. romantique ? Tant qu'Edward ne se mettait pas à jouer du rock..
    Il sembla capter ses pensées, car un morceau lui étant familié leur arrivait à présent aux oreilles. Ed' était son plus proche frère, celui avec qui elle partageait tout. Son confident, si on peut dire. Et bien qu'elle détestait souvent son don, qu'il puisse intervertir dans sa vie privée de la sorte, dans ces moments intimes avec Jazz, elle le remerciait mentalement à ce moment précis, pour leur jouer ce morceau. Chaque couple, si ce n'était pas chaque membre de la famille, avait le droit à sa mélodie, comme Bella à sa berceuse, et Alice trouvait cela tellement touchant de la part de leur frère, qu'elle ne saurait comment le remercier plus tard pour avoir, un jour, composer cette musique en pensant à eux. Il faudrait qu'elle lui demande ce qui lui ferait plaisir.. Mais pour l'instant, elle n'y pensait pas, non, car tout ce qui comptait à ses yeux, c'était la présence réconfortante de son vampire à elle.


(J'espère que ça va t'aller comme réponse ^.^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 15 Mar - 16:00

Jasper sentit la pression qui ne s’atténuait pas sur sa main mais il ne s’en plaignit pas bien au contraire, ce contact il l’aimait plus que tout. Il se sentait parfaitement bien, il n’avait pas besoin de mots avec Alice pour lui faire comprendre ses sentiments et pour être avec elle. Certes avec Edward non plus il n’avait pas besoin de parler. Mais ce n’était pas pareil, avec sa lutine il était sur la même longueur d’onde et il ne lisait pas dans la tête de l’autre pour se comprendre, s’était instinctif. Par exemple, sur le moment aucun des deux ne souhaitait rompre le silence car ils en avaient tous les deux besoins de ce moment d’intimité rien qu’à eux. C’était bien différent d’Emmett et Rosalie d’ailleurs. Eux plus ils faisaient de bruits et plus ils montraient leur amour plus ils étaient heureux, enfin c’était la point de vue du jeune Hale. Puis il y avait Edward et Bella qui leur différenciait sur le point de vue qu’il était beaucoup plus physique et plus démonstratifs bien qu’il soit un peu plus discret que les premiers malgré le fait qu’il soit aux débuts de leur relation. Ceux qui se rapprochaient le plus d’eux étaient Carlisle et Esmée mais tout d’eux avait aussi une petite différence notable avec le « jeune » couple et c’était la distance, on avait l’impression qu’il pouvait s’éloigner l’un de l’autre sans en pâtir et ils s’occupaient d’eux avec une déférence immense ce que les deux tourtereaux ne faisait avec aucun enfants.

Il ne dit rien quand il entendit la musique que son jeune frère. Celle-ci couvrait le bruit du vent qui pourtant n’était pas bruyants. Il reconnut leur musique celle que le Cullen avait composé pour eux. Et il se doutait bien que c’était pas la hasard qui avait conduit Ed’ à la jouer certainement une demande d’Alice silencieuse. Après tout, il en avait composé plusieurs et il jouait celle-là précisément quand il était ensemble et sans une parole échangé, un peu trop de détails pour passer inaperçu. Cela l’agaçait un peu que son frère puisse s’immiscer dans leur moment intime mais il s’en fichait pour le moment. Il resserra doucement sa prise sur la main de son aimée et huma son parfum avec lenteur. Quand la chanson fut finit, il ferma les yeux profitant du moment présents. Ce n’est seulement quand il entendit le bruits de la télé qu’il se rappela les discussion de l’après-midi avec le reste de sa famille. Il hésita à rompre le silence mais finalement et décida de ne pas le faire. Il aurait l’occasion de lui poser sa question plus tard et devant toute la famille au complet.


[HJ : Ca me va parfaitement...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mar 17 Mar - 21:31

    Elle ne dit rien quand Jasper raffermit sa prise sur sa main, et s'amusa plutôt à tracer du bout des doigts la ligne de vie de son cher et tendre. Elle trouvait cela légèrement ironique, la ligne de vie, surtout pour un vampire à qui il restait l'éternité.. Mais elle voyait bien le futur, alors !

    La musique cessa, laissant la dernière note en suspend, pour se stopper complètement au bout de quelques secondes seulement. Le silence de nouveau installé ne fut que de courte durée cependant. Aux oreilles d'un ou d'une humaine, rien ne troublerait le calme apparent, mais l'ouïe vampirique étant plus développée que la normal (comme leur autre sens d'ailleurs), la Lutine percevait très distinctement le son de la télévision allumée à l'intérieur de la villa. Des brides des mots lui arrivaient, qui mises bout à bout n'avaient pas vraiment de sens, mais d'après ce qu'elle savait, elle réussit sans mal à savoir de quoi traitait les informations. Encore une personne retrouvée inconsciente par des chasseurs dans la forêt, et encore ce croissant de lune dans le cou. Carslise, leur « père », avait déjà eu affaire à un cas tel que celui-là, à l'hôpital. Une jeune femme qui ne se souvenait pas de sa soirée, juste qu'elle s'était endormie. Mais aucun doute, un vampire ou quelque chose qui s'y rapportait avait un lien avec cette histoire. Rien que la blancheur et la forme de la morsure étaient suspectes.. Cependant, quelque chose de plus qu'étrange, aucun des organes vitaux n'étaient touchés, même pas un tout petit peu, et la personne mordu était en parfaite santé en dehors de la marque qu'elle portait. Aucun représentant de leur race de leur connaissance ne détenait un contrôle de soi aussi exceptionnel pour ne pas tuer la victime, si ce n'était le chef de clan, mais bien entendu il n'avait rien à voir là-dedans.

    Deuxième chose qui la turlupinait depuis un moment, la nouvelle lycéenne à Forks. Evangeline. Aucun doute, sa pâleur, sa froideur, et sa grâce inhabituelle faisait l'une des leur, elle en était persuadée. A son arrivée, ils n'y avaient pas fait vraiment attention. Ils se disaient qu'elle devait s'être mise au régime végétarien depuis des dizaines voir des centaines d'années pour résister à un tel point au sang humain de ses camarades de lycée. Pourtant, elle restait à l'écart, et effrayait certains jeunes étudiants d'après ce qu'Edward avait lu dans leurs pensées. Alice pensa à lui demander ce qu'il avait bien pu entendre venait de la Mac Dowell, et peut-être à se concenter quelques jours sur son cas ? Non, elle devait exclusivement surveillé les faits et gestes des Volturi, voir s'ils ne tenteraient pas de nouveau de venir leur rendre une visite pour voir où en était Nessie dans sa croissance.. Nessie intriguait et fascinait à la fois, elle était unique dans son genre et il était impossible de résister à cette mignonne petite hybride.

    Jamais Alice n'avait pensé à avoir d'enfants. Elle ne se souvenait que vaguement de sa période humaine, mais d'après ce qu'elle savait, elle doutait réellement d'avoir pu un jour penser devenir mère. Sa condition de vampire ne la gênait pas du tout, et le désir d'avoir un fils ou une fille ne la déchirait pas de toute part dès qu'elle apercevait Nessie. De plus, transformer quelqu'un ou bien prendre une humaine pour mère porteuse.. Non, jamais. C'était tout bonnement affreux d'y penser ! Et puis, Jasper était sa seule et unique raison de vivre, elle n'avait besoin que de lui, pas d'un enfant.

    Les yeux dorés de la Lutine se voilèrent quelques secondes, juste le temps de se voir elle et le reste de la famille réunit, sûrement en train de traiter de la nouvelle venue. Elle sourit en se disant que Jazz venait tout juste de prendre cette décision, n'interrompant pas leur moment à deux pour parler d'une vampire qui n'avait rien de bien normal (même pour une vampire x)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mar 17 Mar - 22:34

Jasper sentit sa compagne suivre la trace de sa ligne de vie et eut un petit sourire amusé. Cette ligne montrait normalement la durée de l’existence d’une personne. Or pour les gens de leur espèce, cette ligne ne devrait pas avoir de fin sauf si il enfreignait les règles ou s’attaquer à plus fort qu’eux comme James. En pensant au traqueur, il se rappela de leur combat puis de celui face au nouveau-né.

Ses pensées s’entrechoquaient à une vitesse phénoménale. Il repensa à son attitude pour rassurer l’humaine qu’était Bella alors que lui avait tout fait pour la protéger lors du combat. En lui épargnant cette tâche, il s’était fait mordre et le venin l’avait brûlait pendant plusieurs heures. Il avait crus y être habitué depuis ses siècles d’horreur mais non le venin l’avait fait souffrir comme la première fois voire plus.

Il prêta une oreille attentive quand il entendit la présentation du programme et ne fut pas surpris d’entendre qu’une nouvelle victime s’ajoutait à la liste. Cela faisait un moment que cela durait et aucune explication potable pour les policiers. Il se doutait que le chef Swan devait s’arracher les cheveux imaginant tout les pires choses tout ça à cause de Jacob. Il fallait dire que le loup-garou l’avait immergé dans leur monde, celui des créatures mythiques, d’une bien drôle de façon. Se montrant à lui, cet acte au départ qui se voulait noble aurait put s’avérer fatale pour l’homme. Sa fille qui était une nouvelle née aurait put lui sauter dessus malgré son contrôle. Il se souvenait de la préparation, Edward qui compliquait les choses en la déstabilisant et elle qui n’arrivait pas à se remettre de ses émotions que lui procurait son compagnon. Il avait eut beaucoup à faire et n’avait réussit à se détendre que quand l’humain était partis non seulement la jeune vampire était un danger mais lui aussi en représentait un.

Au bout de quelques minutes, ses pensées revinrent vers l’information qu’il avait entendue. Pour lui, il ne faisait aucun doute que c’était la nouvelle qui était à l’origine de ce phénomène. Il ne connaissait qu’un vampire capable de se contrôler à ce point et c’était Carlisle son père adoptifs mais il était au dessus de tout soupçon. Pour la simple raison que jamais il n’aurait enfreint les règles qu’il s’était établi et toutes la famille s’accordait sur ce point. Ces règles tout le monde tâchait de les respecter même lui, le plus fiable s’évertué avec acharnement. Or, la nouvelle était le seul vampire du coin, bien sur il n’avait encore aucune preuve formelle mais les indices étaient là et même les habitants avaient remarqué leurs ressemblances. Si cela avait été un itinérant qui ne faisait que passer les blessés aurait cessé d’affluer en nombres. Il n’arrivait pas à croire que l’un de leurs puisse se contrôler aussi bien que le chef des Cullen aussi ses sentiments envers celle-ci était entre suspicion et respect.

Chassant ses théories, il concentra sur le moment présent et sa compagne. Il la connaissait mieux que quiconque et l’aimait pour ce qu’elle était. Or, il voyait un petit problème poindre entre eux très bientôt. Sa garde robe commençait à diminuer dangereusement non pas qu’il grandissait mais il devrait bientôt reprendre des habits qu’il avait déjà portés. Il savait que son aimée détestait cela et puis il avait envie de passer un moment loin des sens un peu aiguisés des siens.


- Hum…je ne voudrais pas te vexer Alice mais je vais devoir bientôt remettre des vêtements que j’ai déjà mis…

Il n’en rajouta pas plus se doutant que sa lutine comprendrait largement ses intentions et que si elle avait envie d’y répondre elle le ferait. Il ne regrettait pas d’avoir fait cette remarque, il ne pouvait pas supporter le fait que toute la famille sache ce qu’il faisait ou penser pour l’un d’entre eux. Mais il attendait d’abord l’accord de sa petite amie pour partir. Il devrait prendre une voiture pour passer pour des humains mais il n’aurait pas à demander à l’un de membres de la famille comme par le passé car la jeune fille en possédait une maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 21 Mar - 22:40

    Jasper devait sans doute sentir à quel point la vampirette était heureuse à ce moment précis, encore plus qu'habituellement. Quiconque l'aurait approché à ce moment précis, ne serrait-ce qu'à plusieurs mètres de distance, n'aurait pu qu'être prit dans cet élan de joie, ce n'était pas possible autrement. Ses pensées, qui s'étaient tournées vers les informations les minutes précédentes, étaient à présent entièrement concentré sur son âme soeur. Sa main toujours dans la sienne, seul lui comptait en l'instant.
    Elle ferma ses yeux, souriante. Si jamais elle avait reposé dans un lit, sa pâleur, sa froideur, l'absence de battement de son coeur, et son air paisible l'aurait faite passer pour une morte aux yeux d'humain. D'ailleurs, elle l'était, morte. Enfin dans un sens. Elle n'avait plus de sang qui coulait dans ses veines, plus de battements de coeurs, plus « d'envies » humaines. La soif (autre que le sang bien entendu), la faim, tout autre désir qui rythmait la vie humaine lui passait haut dessus de la tête. Les seules choses dont elle avait envie, c'était de faire du shopping, de chasser (même si cela lui déplaisait) et de se retrouver seul à seul avec Jazz (ça par contre, elle adorait). En parlant de shopping..

    « Hum…je ne voudrais pas te vexer Alice mais je vais devoir bientôt remettre des vêtements que j’ai déjà mis… »

    Comment était-ce possible ? Ne lui avait-elle pas refait une garde robe intégrale il y a peu ? Mais il est vrai que vu les fois où elle le rhabillait telle une enfant avec le Ken de sa Barbie, il ne devait plus avoir grand chose de nouveau dans son armoire.
    Alice ne pouvait nier qu'il avait choisi le bon moment pour lui annoncer cette.. disons le franchement, terrible nouvelle. Depuis sa « renaissance », la Lutine portait un grand intérêt à tout ce qui se rapportait au shopping, relooking, et autres rapports avec les vêtements. Elle-même gardait un style plutôt XXème siècle, dû au fait qu'elle était née ces années là, mais pouvait tout aussi bien faire preuve de classe et porter ce que les jeunes lycéens appelaient le « fashion ». La brunette était passée par tout. Du classique au rock'n'roll, du cool au gothique. Elle avait tout tenté, avant de se fixer depuis quelques années sur la mode de ses années d'adolescence humaine, ce qui lui allait à merveille à dire vrai.
    Donc, je disais, il avait bien choisi le moment. Ainsi, tout les deux, ils pourraient s'écarter de leur famille un peu trop présentes dans leur tête, en particulier Edward, et des regards curieux par les fenêtres.

    « Je vois. »

    En effet, elle voyait très bien ce qui allait se dérouler dans les minutes suivantes. Un sourire sur ses fines lèvres, elle se leva gracieusement, l'air irréelle, toujours la main de son aimé dans la sienne. L'incitant à se lever en avançant légèrement, elle tournait à présent les clés de sa chère et tendre Porsche dans sa main libre. Une vraie merveille qu'elle devait à son frère. D'ailleurs une énième fois elle le remercia silencieusement, tandis qu'elle entraînait Jasper vers le garage, toujours de sa
    démarche dansante. Elle restait à ses côtés, se serrant autant qu'elle le pouvait à lui en marchant.
    Il ne leur fallut que quelques secondes avant d'arriver devant le véhicule de la brunette. Il était resplendissant, jaune et resplendissant. Elle l'adorait ! La vitesse, la liberté qu'il lui procurait. C'était un pur bonheur de conduire cet engin. La plupart des Cullen possédait leur propre voiture, la vitesse étant l'une de leur passion commune, comme beaucoup de vampires végétariens ou non d'ailleurs.

    Elle hésita un instant avant de lâcher la main de Jasper. Pour tout dire elle n'avait pas très envie de se détacher de lui maintenant mais bon.. A une vitesse impressionnante, elle se retrouva à l'intérieur de la Porsche rutilante, côté conducteur, tandis que son cher et tendre se plaçait du côté passager. Sans plus attendre, elle s'empara de nouveau de sa main, enlaçant encore une fois ses doigts au sien tout en faisait ronronner le moteur de son véhicule (pratique d'être vampire, on pouvait faire plusieurs choses à la fois sans être déboussolé x) ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 21 Mar - 23:35

Jasper attendait très peu anxieux la réaction d’Alice. Il se doutait qu’elle accèderait à sa requête en voyant déjà comme lors courses se déroulerait. Il ne dit rien et quand elle lui répondit qu’elle voyait un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Le don de la jeune vampire lui permettait en effet de voir très bien ce qu’ils feraient mais la décision lui appartenait. Aussi quand elle se leva, il suivit le mouvement encore plus heureux qu’avant. Il s’éloignait de leur famille et de leur regard curieux un peu trop gênant à son goût.

Durant leur courte marche, il jeta un regard à l’intérieur de la maison pour voir qui faisait quoi tout en faisant en sorte de ne pas trop s’éloigner de sa compagne. Il avait toujours son bras par-dessus ses épaules. Il se rappelait dès moments où elle l’habillait comme une poupée afin de voir quel style lui allait le mieux. Il se prêtait volontiers au jeu avec patience et humilité quoique parfois des grands éclats de rire leur parvenaient lors de ses séances de pouponnage. Il se doutait qu’Emmett en était une de sources, après tout son frère devait bien rire à les entendre. De toutes façons, il riait de tout ce garçon et ses insinuations étaient déstabilisante pour les gens non habitué. Il se souvenait encore de Bella qui y avait le droit grâce à sa relation avec Edward.

Quand ils arrivèrent devant le Porsche jaune resplendissante, il eut une hésitation à se séparer de sa lutine mais il se décida quand même de gagner la place passager. Tout en grimpant rapidement, il se rappela que le véhicule avait été un pot de vin afin que Bella n’aille pas à la Push et leurs relations avec les loups-garous du débuts jusqu’à maintenant lui apparut bien compliqué. Il fallait dire qu’ils étaient passés à la haine à une entente plus au moins amicale. C’est sur ces pensées qu’il prit la main de sa petite amie et la serra fort. Il ne laisserait jamais quelqu’un lui faire du mal et cela il se l’était juré dès leur première rencontre.

Ils arrivèrent devant la boutique habituelle quelques heures plus tard. La vitesse étant l’une des passions de la famille Cullen, quand il conduisait ils fonçaient toujours à vives allures. Le couple trouva une place près de l’entrée principale du magasin et sortit de la voiture dans un bel ensemble. A peine sortit de la voiture rutilante, Jazz s’empara de nouveau de la main de sa Lily. Il avancèrent calmement et pénétrèrent dans l’établissement avec grâce. Une employée se présenta devant eux avec un grand sourire pour leur proposait de l’aide mais le garçon refusa avec délicatesse. Il se laissa ensuite guider jusqu’au rayon des hommes et fixa son amour dans les yeux.


- Que veux-tu que j’essaie ? Que me conseille-tu ?

C’était toujours les mêmes phrases qu’il lui disait quand il faisait leur course ensemble. Il voulait la laisser choisir ses habits comme il la laissait l’habiller. Il ne gâchait jamais un plaisir de sa petite lutine et il faisait en sortes qu’il soit nombreux. Et se faire passer pour un mannequin vivant ne le dérangeait pas. Il y avait souvent des dames qui le regardaient en chuchotant qu’elles aimeraient bien avoir un compagnon tel que lui près à tout pour ravir son aimée. Il acceptait ses commentaire sans rien dire ne voulant pas froisser son amie. Il commença à sentir les odeurs humaines et fit une grimace comparée aux autres végétariens, il avait énormément du mal à se contrôler. Il ne chercha pas à se retenir de respirer si quelqu’un le remarquer il risquerait de se poser des questions. Aussi, il décida de souffrir en silence ne voulant pas perturber le bonheur de sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mer 25 Mar - 19:11

    Il serrait sa main, et même si aucune douleur ne la traversait, elle le sentait. Elle ne s'en plaignait cependant pas, tant qu'il était avec elle, elle ne craignait rien, tout allait bien. D'ailleurs, même sans qu'il soit à ses côtés, elle était en sécurité. Assez solide, assez forte, assez intelligente, assez vive. Assez Alice pour ne pas avoir besoin de gardes du corps, son don lui permettant de prévoir entre autre les réactions humaines et vampiriques, mais même si les hybrides, modificateurs, et tout autres espèces lui étaient invisibles, elle ne risquait pas grand chose. Seulement, Jasper avait des tendances de protecteur, qui étaient inutiles, évidemment, mais rien que le fait qu'il veuille la protéger lui donnait le sourire. Il tenait à elle comme elle tenait à lui, un amour incalculable, une passion indéfinissable, quelque chose d'incontrôlable, de puissant, d'indestructible.

    Ses pensées étaient donc guidées vers cet amour infini qu'elle lui portait lorsqu'ils arrivèrent enfin devant la boutique habituelle qu'ils fréquentaient. Au début du trajet, la limite de vitesse autorisée avait largement été dépassée par la Lutine, mais cela n'avait causé aucun incident, même minime, les réflexes et les sens de la brunette étant plus aiguisés que n'importe quels autres.
    Avec une grâce qui n'avait pas d'égale auprès des humains, elle se dégagea de la voiture, rapidement rejoint par son âme soeur qui ne tarda pas plus longtemps avant de s'emparer une nouvelle fois de sa main. Le contact de sa peau dure, blanche et froide lui était agréable, et elle se demandait combien de temps elle pourrait tenir sans le toucher, le sentir près d'elle, et ne préférait même pas tenter l'expérience à vrai dire.
    Elle était souriante, comme toujours, et s'avançait toujours de cette démarche dansante que plusieurs lui enviaient. Ils avaient l'air du parfait couple d'adolescents qui s'aimait à en mourir, et d'après la plupart des adultes qui les regardaient, il devait sûrement y en avoir qui se remémoraient leurs amours d'autrefois en les voyant. La seule différence était que ces adultes en question n'avait pas vu cet amour durer dans le temps, et avait sûrement dû souffrir par le même cas. Alice et Jasper, eux, ne se quitteraient jamais. C'était écrit ainsi, ils ne pouvaient le faire autrement. Même la mort ne pourrait les laisser loin l'un de l'autre assez longtemps, la souffrance serrait telle que le « survivant » n'hésiterait pas longtemps avant de mettre fin à son éternité à son tour, même si cela pouvait paraître fou, complètement fou, c'était bien ça, le vrai Amour, avec un grand A. Son âme soeur, et encore le mot était faible.

    Une employée, plutôt jolie et à l'odeur plutôt alléchante, les accueillit pour leur proposer de l'aide, mais le vampire refusa poliment avant de s'écarter vers le rayon des hommes, toujours main dans la main.

    « Que veux-tu que j’essaie ? Que me conseille-tu ? »

    Il faisait absolument tout pour le bonheur d'Alice, pour qu'elle soit heureuse à jamais. Se doutait-il que la seule chose qui lui était indispensable pour qu'elle affiche un sourire, pour qu'elle respire la joie de vivre, était sa présence à lui à ses côtés ? Oui, il le savait bien entendu, mais si jamais il pouvait faire quoi que ce soit d'autre pour augmenter cette bonne humeur communicative, il n'hésitait pas. C'était pour elle qu'il était devenu végétarien, pour elle qu'il avait intégré la famille Cullen, pour elle qu'il faisait tant d'efforts. Déjà, les femmes présentes non loin murmuraient, enviant la Lutine d'avoir un compagnon si aimant, sans se douter que de son côté, la voyante entendait tout, et souriait en se disant qu'elle avait vraiment, vraiment beaucoup de chance.
    Alors qu'elle s'apprêtait à répondre à la question de celui qu'elle aimait tant, elle remarqua non sans mal la grimace qu'il afficha. Les odeurs humaines environnantes ne le laissaient pas autant indifférent que les autres membres de la famille, mais même si cela lui était désagréable, il tenait.

    « Ne t'inquiètes pas, je suis là. » murmura la brunette à l'oreille de son âme soeur, lui affichant un sourire radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mer 25 Mar - 20:35

La grimace se dissipa un peu pour offrir un merveilleux sourire à Alice, sa lutine qui venait de le réconforter. Il se pencha tout en contrôlant la vitesse pour paraître le plus humain possible et inspira doucement pour sentir le parfum de sa bien aimée. L’odeur enivrante le réconforta et il se releva plein d’assurance nouvelle. Il serrait quand même un peu plus fort qu’il ne l’avait prévus la main qu’il tenait mais ne s’en rendit pas compte trop préoccupé à ne pas sauter sur la personne la plus proche.

Il commençait à se demander si sa diversion avait été une bonne chose car la souffrance qu’il pensait à endurer ne lui plaisait pas du tout. Il observa les lieux cherchant un lieu où il serait plus isolé que là où il se trouvait sur le moment. Les humaines commencèrent à partir un peu plus loin ne restant pas dans l’entourage du jeune couple pris par un sentiment de peur. Ne trouvant pas de lieu où passait un peu de temps tranquille le jeune vampire avait décidé d’éloigner la cause de ses tourments en se servant de son don.

Voyant que son plan avait fonctionné, il se concentra de nouveau sur les habits et chercha un vêtement qui pourrait aussi lui convenir qu’à Alice. Il fouilla rapidement toutes les étagères et les portillons de la boutique d’un simple coup d’œil avant de retenir une chemise noire qui pourrait lui allait. Celle-ci étant à porter de main, il la prit et la montra à son expert en la matière pour la soumettre à son jugement.


- Tu en penses quoi ? Elle m’irait bien ?

Il ne voulait pas voir sa Lily s’apitoyez sur son sort aussi avait-il décidé de reprendre le sujet pour lequel ils étaient venu, à savoir acheter de nouvelles affaires pour lui. Il laissa la jeune vampire prendre l’habit si elle le souhaitait tout en contemplant son visage qu’il trouvait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Jeu 26 Mar - 20:53

    Une légère pression se fit sentir à sa main gauche, et elle devina non sans mal que Jasper devait sûrement la serrer plus fort pour résister. Ses suppositions furent confirmées lorsqu'elle remarqua la distance imposée entre leur couple et les diverses autres clientes. Il devait se résoudre à utiliser son don pour éloigner au possible les tentations que cela lui imposait. Les battements de coeur, le sang qui coule dans les veines, les joues qui deviennent rouges lorsqu'un de leurs regards croisait celui d'un des deux vampires. Alice ne pouvait intervertir sur les émotions des gens, mais elle devinait bien que c'était la peur, la crainte, qui avait fait s'éloigner les femmes qui ne leur adressaient plus un regard maintenant.
    Elle ne passa pas non plus à côté de la déviation de sujet de son âme soeur, qui tentait d'ignorer sa douleur pour ne pas troubler son bonheur à elle. Il ne pensait jamais à lui en premier lieu, c'était toujours la Lutine qui était la première de ses priorités. Il en était de même dans l'autre sens, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il se sente bien, et qu'il souffre le moins possible. Elle détestait le voir souffrir, elle le soutenait autant qu'elle le pouvait, le réconfortait, l'empêchait de se sentir coupable de tout et de rien. Il s'en voulait de ne pas être aussi résistant qu'elle et les autres, elle le savait, mais elle l'aimait comme il était, et serait capable de n'importe quoi pour l'aider, quitte à se mettre du côté des Volturi si cela pouvait l'empêcher d'être malheureux !

    « Tu en penses quoi ? Elle m’irait bien ? »

    Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète, il ne voulait pas qu'elle ai des pensées négatives à cause de lui. C'était un geste tellement.. le fait qu'il souffre en silence, pour elle.. ils s'aimaient tant que cela en devenait irréel, c'était à la fois impressionnant, fascinant, déroutant.. indescriptible.
    Même si elle n'oubliait pas totalement qu'à cet instant la soif tiraillait sa moitié, elle tenta de se concentrer sur la chemise qu'il soumettait à son jugement, lui montrant ainsi que quoi qu'il fasse, tant qu'il était à ses côtés, elle allait bien, très bien.

    « Tout te va merveilleusement bien, tu le sais.. » ne put s'empêcher de dire la Lutine en croisant le regard de Jasper.

    Il était le parfait vampire à ces yeux. Superbe en toutes circonstances, résistant, attentionné, aimant, et tellement.. tellement lui. Leur relation fusionnelle, spirituelle même, était ce qu'elle appréciait le plus. Ne pas avoir besoin de parler, ni de pensées, pour se comprendre. Juste un regard, un geste anodin, qui leur permettait de savoir exactement ce que pensait l'autre, ce qu'il attendait.
    Lui prenant la chemise en question des mains, elle l'entraînait à présent d'un pas assuré et dansant vers les cabines d'essayage un peu plus loin.

    « Et c'est parti pour la séance d'essayage ! »

    Elle le poussa dans la cabine, lui tendant la chemise dans le même geste, et hésita moins d'une seconde avant de se décider à lui lâcher la main, pour la deuxième fois.

    « Je vais voir si je te trouve autre chose ! »


(Je suis pas hyper satisfaite de cette rép' >_<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Jeu 26 Mar - 22:49

Jasper remarqua bien qu’Alice avait du mal à se concentrer sur la chemise qu’il lui tendait mais rapidement sa joie de vivre reprit le dessus et elle lui fit une remarque qui la combla de joie. C’était vrai que du point vu de celle-ci tout lui allait parfaitement bien et lui estimait exactement la même chose. Soudain une idée émergea dans son subconscient, il connaissait les goûts de sa compagne mieux que quiconque et il avait toujours envie de la surprendre. De plus, il savait comment faire pour la rendre aveugle pendant un petit moment du moins jusqu’à ce qu’il fasse son choix. Cela resterait donc une surprise pendant un petit moment. D’ailleurs il n’arrêta pas encore son choix sur la surprise en question.

Il fut sortit de ses pensées par l’entraînement de sa lutine vers les cabines d’essayage et sa phrase enjoué. Il lui sourit et sa joie aurait put contaminer les gens alentours si il n’avait pas fait fuir tout le monde avant. Il pénétra dans la cabine après une légère hésitation mais renonça à la main de son âme sœur avec regret. Il fit un rapide signe de tête à celle-ci quand elle lui dit qu’elle allait voir si il restait d’autres habits.

Pendant que sa petite amie était partit, le jeune vampire enleva son haut et enfila la chemise. Il s’observa torse nu un instant dans le miroir pour remarquer qu’il n’avait pas changé. Il savait qu’il ne changerait pas mais il n’arrivait pas à se débarrasser de ce tic. Quand il était encore humain, il se souvenait vaguement qu’il s’observait rapidement pour voir comment avançait sa musculature de soldat. Non pas par orgueils mais seulement pour constater les progrès fulgurants qu’il faisait.

C’était quand il remettait sa chemise en place qu’il sentit l’odeur tout proche. Une odeur assez attirante en faites. Se rendant compte qu’il se mettait à la traque, il retint se respiration et put ravoir les idée claire. Bien qu’il soit sur de pouvoir tenir le temps que la personne il préférait avoir quelqu’un a ces côtés si il craquait. Aussi d’une voix non audibles pour les humains, il se décida à appeler à l’aide bien qu’il ne voulait pas inquiéter sa moitié et puis de toutes façon elle avait déjà dut voir sa réaction.


- Alice…

Il ne prononça que son prénom sachant pertinemment que le reste elle le savait mais aussi parce qu’il ne pouvait pas se permettre de faire plus. En parlant il avait inhaler de nouveau le parfum assez attirant et c’était déjà trop pour lui. Il l’était moins que celui de Bella quand elle était humaine mais assez pour lui faire perdre les pédales. Il s’assit sur le sol furieux contre lui d’être aussi faible mais aussi de ne pas avoir la force de bouger. Il avait tenté de faire fuir la source de cette odeur en utilisant son don mais visiblement la personne ne souhaitait pas bouger malgré la peur qui devait l’assaillir.

[HJ : Désolé, mais j’ai trouvé que ça comme inspi…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 29 Mar - 12:35

    La Lutine était à trois mètres tout au plus de la cabine, mais cela ne l'empêcha pas de sentir l'odeur de l'humaine qui s'approchait malgré la peur qu'elle devait ressentir en cet instant présent, le don de Jasper étant bien entendu la cause de cette frayeur.
    En moins d'une seconde, Alice sut déjà la réaction de son âme soeur. Ses yeux se voilèrent pour la seconde fois de la journée, alors qu'elle voyait distinctement le vampire.. non, tout cela ne se déroulerait pas dans cette boutique, elle arriverait à changer le futur, et à empêcher sa moitié de craquer. Il suffisait juste qu'il sente sa présence, et cela l'empêcherait de sauter au cou de l'humaine, qui au passage ferrait mieux d'aller voir autre part plutôt que de se rapprocher des cabines.
    Deux solutions maintenant se présentaient à la vampire : soit elle allait voir l'humaine et réussissait à l'attirer plus loin, soit elle se rendait près de Jazz.
    De suite, elle opta pour la seconde solution. Tout d'abord parce qu'imposer une distance ne servirait à rien, Jasper ayant déjà identifier l'odeur, il pourrait voir ses instincts de vampire prendre le dessus, alors qu'en la présence de la brunette, il ne bougerait pas d'un pouce, et attendrait que l'humaine parte de son plein gré, peut-être même en augmentant la dose de peur qu'il lui infligeait déjà.

    « Alice... »

    Imperceptible aux oreilles d'une personne.. normale. Mais Alice était loin d'être normale, et elle put entendre sans aucune difficultés son prénom prononcé par son petit ami. Elle n'ignorait pas que cela devait être dur pour lui, rien que dire un mot l'engageait à respirer, et donc par la même occasion à sentir de nouveau l'odeur attirante. Car même aussi résistante qu'elle l'était, la vampire ne pouvait nier que si elle avait été une quelconque hommenivor, elle n'aurait pas hésité une seconde pour attirer la jeune femme au-dehors et planter ses dents dans le cou si chaud de l'humaine. Mais elle n'était pas de ceux là, et elle espérait vraiment pour l'inconnue qu'elle ne tomberait jamais sur un vampire de ce genre !
    La Cullen dû se contenir pour ne pas aller à toute vitesse aux côtés de celui qu'elle aimait, et emprunter une vitesse normale tout en restant naturelle, pour ne pas attirer l'attention sur elle ou Jasper.
    Entre sa vision et le moment où elle arriva près de la cabine, il ne s'était écoulé qu'une minute au grand maximum. Et elle ne tarda pas plus longtemps, elle s'était déjà assez fait attendre comme ça. Ouvrant le simple rideau qui le séparait de lui, elle le trouva assit sur le sol, et sentit immédiatement qu'il s'en voulait profondément de ne pas résister à une simple odeur.
    Fermant précipitamment le rideau à peine après l'avoir ouvert, elle prit place à côté de son bien aimé. Posant sa tête sur son épaule, elle reprit sa main, bien plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé. Elle ne souriait peut-être pas, mais elle n'en voulait pas pour autant à sa moitié d'avoir dû l'appeler à l'aide. Au contraire, elle préférait encore qu'il l'interpelle plutôt qu'il prenne le risque de rester seul face à ce genre de situation. Il ne fallait pas qu'il joue les durs pour prouver sa résistance, il avait vécu bien trop longtemps en ayant le sang humain comme régime alimentaire pour pouvoir tenir assez longtemps seul.

    « Restes calme, ne t'inquiètes pas, je suis là. » murmura-t-elle si bas qu'il était le seul à avoir pu l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 29 Mar - 16:09

Jasper entendit Alice s’approchait de lui de manière contrôlé, il savait qu’elle ne pouvait pas se déplacer à une vitesse plus rapide devant tous les humains présents aussi se battit-il de toutes ses forces contre sa soif qui avait allumer une douleur lancinantes dans sa gorge. Ce geyser de feu il le connaissait bien mais ne s’y habituait pas à son grand mécontentement. C’était comme le régime auxquels il devait s’astreindre, il n’arrivait pas à le tenir sans souffrir et être attiré par des odeurs humaines. Ses frères ne comptaient même plus le nombre de fois où il avait dérapé pour le noter sur son curriculum vitae de vampire. C’était une de leurs blagues bien que celui-ci il en riait avait entrain, il faisait toujours la grimace quand on lui rappelait ses écart de conduite.

Pendant la minute qui s’écoula où il resta seul, il pensa à toutes les manière possible d’attirer l’humaine dehors pour boire son sang. Il pouvait attendre qu’elle rentre dans une de cabines et la mordre pour s’abreuver de son sang, ensuite il aurait fuit en récupérant sa lutine bien sur. Il pouvait tout aussi bien l’attirer dehors, l’entraîner dans une ruelle sombre et de s’abreuver du sang exquis. Il imaginait aussi plusieurs stratagème mais celui qu’il retint fut le second simple et sans affre. Pas besoin de traque comme il avait été habitué lors de ces année de guerre, d’ailleurs rien que d’y repensait il sentit sa soif prendre encore plus d’importance. Mais à ce moment-là le rideau fut tiré et sa bien-aimée apparus devant ses yeux.

Aussitôt, ses pensées de chasse disparurent de son cerveau trop heureux qu’il était pour se soucier d’une humaine aussi appétissante qu’il soit. La présence de la brunette l’avait toujours calmer sauf si on rajouté le sang dans l’équation car à ce moment-là rien ne pouvait le ramener à la raison tant qu’il voyait le liquide rouge suintait. Il serra la main de sa compagne quand il sentit qu’elle lui prenait. Il inspira un grand coup après avoir plongeait son nez dans les cheveux de sa vampire préféré pour se débarrasser de l’odeur enivrante de la nourriture potentiel. Il passa son bras autour des épaules de celle-ci et attendit en utilisant son don au maximum que sa tentation disparaisse. Mais elle semblait têtue l’inconnue et s’accrochait à son désir de vouloir essayez les vêtements qu’elle avait trouvé.

Il réussit à tenir durant les vingt minutes que dura le choix de son goûter potentiel quand celui-ci se décida en fin à partir au triple galop. Il attendit encore quelque minutes pour être sur que l’odeur se soit répartit dans tout le magasin avant de respirer de se relever. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il remarqua qu’il n’avait pas boutonné sa chemise et le fit rapidement avant de tourner devant sa spécialiste en vêtement. Puis d’enchaîner pour éviter qu’elle ne s’en fasse trop à son sujet. Le regard qu’il lui avait lancé quand elle était rentrée dans la cabine avait été un regard désolé.


- Alors ? Elle me va bien, cette chemise ?

Il lui fit un magnifique sourire qui pouvait sonnait un peu faux après l’inquiétude qu’il lui avait causés aussi il décida de s’excuser bien qu’il ne ressente aucune amertume de la part de sa conjointe.

- Désolé pour tout à l’heure.

Il lui lança un regard assez contrit sur ses paroles et attendit sa réaction qu’elle soit positive ou mauvaise. Il était prêts à se prendre son savon du siècle bien qu’il doutât qu’elle le lui passe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mer 1 Avr - 20:55

    Elle ne comptait pas les minutes qui passait, se contentant de calmer par le simple contact de leur peau. C'était la seule chose qui arrivait à dévier les pensées et envies du vampire de l'odeur exquise du sang humain, sauf quand le sang en question coulait déjà de la plaie, là il fallait à tout prix dégager les lieux sous peine de faire face à un carnage. Mais toujours, Alice était présente aux côtés de son âme soeur pour lui faire passer ce moment de.. faiblesse. Quoi que non, ce n'était pas un signe de faiblesse de sa part. C'était leur nature, leur statut à présent, et même avec toute la volonté du monde il ne pouvait pas résister éternellement. Carlisle était sans aucun doute l'exception à la règle, lui qui soignait des tas de personnes en une journée, quitte à ce que la plaie soit profonde ou que le sang coule à flot. Un modèle pour tout les membres de la famille.
    Même Lilice, qui tenait depuis bien des années contre la tentation qu'imposait le sang des lycéens, aurait pu, si elle n'avait pas ce contrôle d'elle-même, sauter au cou de cette humaine sans ressentir le moindre remords. Sur le moment seulement, car ensuite elle aurait sûrement voulu mourir pour avoir accompli tel geste d'acharnement et de destruction.
    Mais jamais, oh grand jamais, elle n'en voudrait à Jazz' si il mordait une humaine. Car elle le savait, résister était plus que difficile, et être vampire n'était pas une tâche facile tout les jours. Elle le comprendrait, le rassurerait, et si cela était utile s'écarterait un temps indéfini de leur famille pour que de nouveau le vampire reprenne le contrôle de soi. Elle ferait n'importe quoi pour qu'il accepte ce qu'il était, sa condition de « buveur de sang ».

    L'odeur disparut peu à peu, laissant place à celles enivrantes des deux vampires. Leur odeur était là pour attirer leur proie, pour que les humains voient en eux la perfection, se laisse berner par ce masque angélique. Ils tombaient dans leur filet, se laissant avoir comme de parfaits débutants, et le repas qui s'en suivait était.. abominable, aux yeux végétariens de la belle Alice, qui ne voyait pas en quoi tuer procurait ne serrait-ce qu'une ombre de plaisir. C'était un acte tellement répugnant.. et pourtant, elle assumait avoir un jour goûter à ce liquide rougeâtre, avoir été euphorique en buvant le sang d'humains qui n'avaient rien demandé.

    Se relevant, son âme soeur l'incita à faire de même, et dans le miroir on pouvait admirer leur reflet du parfait couple de lycéens, qui n'avaient pourtant pas du tout l'âge d'être lycéens.. Il se tourna vers elle, alors qu'ils étaient toujours dans cette même cabine, et que les vendeuses qui les avaient vus tout les deux devaient se poser bon nombres de questions. Peu importait, elle se fichait de se que pensait les autres, c'était sa vie – son éternité pour être juste – et cela ne regardait personne d'autre qu'eux.

    « Alors ? Elle me va bien, cette chemise ? »

    Il déviait de nouveau le sujet. C'était fou à quel point il avait peur qu'elle s'inquiète, alors que depuis le temps, elle avait prit l'habitude de dépasser ce stade de l'inquiétude excessive. Le sourire qu'il affichait, elle n'y croyait pas. Elle savait bien que c'était tout sauf de la joie qu'il ressentait à cet instant.

    « Désolé pour tout à l’heure. »

    Ses paroles prouvaient qu'elle n'avait pas tord, et qu'il se sentait réellement coupable vis à vis d'elle. Elle aurait dû lui faire la morale, elle aurait dû lui dire qu'il devait faire preuve de plus de résistance, mais elle ne le fit pas. Elle lui offrit un sourire léger, qui montrait qu'elle n'avait pas à lui en vouloir.

    « Ne t'excuses pas, tu n'as pas à t'excuser. Tu n'as pas à t'en vouloir, nous sommes ce que nous sommes, et nous n'avons pas décider d'être ainsi. C'est notre nature, c'est ce qui fait ce que nous sommes.. alors ne t'excuses pas, je ne t'en veux pas, je n'ai aucune raisons de t'en vouloir. »

    Après ces mots, elle passa une main sur la joue de sa moitié, le réconfortant du regard. De son autre main, elle tenta de replacer d'un geste doux et amoureux le col de la chemise noire qu'il portait, et ajouta :

    « Tu es magnifique. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Jeu 2 Avr - 12:14

Jasper ne fut pas étonné de voir le sourire léger qu’affichait sa lutine. Il ne lui passait jamais un savon pour sa faiblesse envers le sang humain c’était tout juste si elle ne le couvait pas du regard à chaque fois. Il savait bien qu’il ne devait pas présenter d’excuse du point de vue de sa compagne mais il ne pouvait s’en empêcher. C’était plus fort que lui, c’était inconscient mais il se sentait obligé d’une certaine manière à le faire car pour lui c’était une faiblesse. Il la détestait d’ailleurs cette faiblesse au plus haut point cela le démarquait des autres et cela le faisait souffrir et des fois il pouvait mettre en danger sa famille. Rien que d’y penser il se mordit la langue, il se rappelait ce qui s’était passé pour l’anniversaire de Bella.

Heureusement, il n’eut pas le temps de s’apitoyez sur ce qu’il avait fait que les paroles de sa belle résonnèrent à ses oreilles. Il en fut presque rassuré d’entendre ses phrases qui sonnait si juste dans sa bouche et cela chassa toutes ses mauvaises pensée. Il était vrai qu’il n’avait pas décidé d’être ce qu’il était d’ailleurs il combattait du mieux qu’il pouvait leur nature. Mais lui, il ne l’avait pas fait toute sa vie vampirique comme les autres et cela l’écoeurait d’avoir voler autant de vie par le passé dans ces guerres du sud. Il se souvenait encore de Maria lui donnant des ordres et sa plus grande crainte était qu’elle vienne avec une armée de nouveau née sa nouvelle famille par vengeance. Après tout, il l’avait abandonné dans une mauvaise passe et il était son meilleur guerrier. Il se décida à ravaler ses craintes pour se concentrer sur le moment qu’il passait avec Alice.

Quand il sentit la caresse sur sa joue, il sentit des tas d’émotions le traversait de l’amour bien sur mais aussi une envie irrésistibles de la prendre dans ses bras et d’autres choses. Il se résolut à laisser sa première envie se faire mais se rappelant du lieu où il se trouvait il s’empêcha de passe à la suite. Il aurait put être sur le sol ne l’aurait pas dérangés mais premièrement cette envie n’était pas assez forte et deuxièmement les humains risquait de ne pas comprendre comment il pouvait faire ça ici. Et il préférait restait sur le mental plutôt que sur le physique. Il n’eut pas beaucoup de mal à réfréner le courant électrique qui parcourait son corps, il s’était habitué à le faire depuis le temps.

Il la laissa replacer son col avec amour en lui souriant d’un sourire tendre et amoureux, il l’adorait, l’aimer plus que tout. Il ferait absolument tout pour elle-même si il devait recommencer ses guerres qui avait peuplé son passé. Quand elle eut replacé son col, il laissa de nouveau l’observait en se détachant d’elle lentement. Puis il enleva avec délicatesse faisaient attention de ne pas déchirer le tissus pour renfiler ses vêtement. C’est avec un peitt sourire toujours tendre qu’il lui dit :


- Et bien dans ce cas on l’achète. Quand pense-tu ? Et je pense qu’on devrait aller en chercher d’autres avant que les vendeuses n’interviennent pour savoir ce qu’on peut faire…

Le ton était humoristique mais il n’avait pas put s’en empêcher maintenant que le pire était passé il voulait passer un bon moment avec l’amour de sa vie. Il ne regrettait pas leur rencontre dans le bar où il l’avait vu la première fois. Il se souvenait de son ton et du reste c’était son premier bon souvenir qui marquait le commencement de la vie qu’il menait. Quand il était seul de temps en temps il aimait se le remémorer et il savait qu’il ne pourrait jamais l’oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 4 Avr - 13:37

    Elle connaissait parfaitement le passé de son époux. Il lui en avait déjà fait le récit, et les nombreuses cicatrices qui parsemaient le corps de son vampire était là pour lui rappeler les moments douloureux qu'il avait passé et surmonté. Il avait volé plus de vie qu'eux tous, pendant des années le sang humain était sa.. drogue, s'en passer était tout bonnement impensable. Mais il avait fini par quitter ce statut de soumis envers Maria, elle l'avait vu, l'avait rejoint, et depuis ils ne s'étaient jamais quitté. Toutes ces épreuves ils les avaient traversé à deux, et sans elle, qui sait ce qu'il serrait devenu.. Sans son don de voyante, la jolie brune serait sûrement devenue une vampire sauvage, hommenivore sans aucun doute ! Elle aurait tué, tué, tué. Et n'aurait jamais rencontré Jasper.. Ce dernier serait sûrement un solitaire dans l'âme, allant de ville en ville, de pays en pays, et se nourrissant sans doute encore de sang humain.
    Son don était remit en cause dans bien d'autres épreuves. Elle n'était pas Alice sans lui, elle était une vampire quelconque, extraordinaire par son statut, mais quelconque par sa banalité. Avec lui, elle était autre. Elle aidait sa famille, et bien que parfois il produise l'effet contraire (par exemple, les falaises et Bella..), elle ne pourrait survivre sans lui. Aro aussi enviait le don de la Lutine, et à chacune de leur rencontre tentait de l'amener à lui.. c'était peine perdue, jamais elle ne quitterait ses proches pour ce vampire ! Et dire qu'il se considérait, avec le reste des Volturi., un peu comme la famille royale vampirique.

    En revenant au moment présent, elle observa sans paraître indiscrète ou déplacée son vampire de mari se rhabiller. Personne ne l'égalait, c'était le meilleur, aux yeux de la brunette en tout cas. Si il ne se jetait pas sur la première humaine venue, c'était pour elle. Si il tenait avec le sang animal, c'était pour elle. S'il faisait tout cela, c'était uniquement pour elle. Et elle tentait de le remercier comme elle le pouvait, bien que sa seule présence suffisait sûrement.

    « Et bien dans ce cas on l’achète. Quand pense-tu ? Et je pense qu’on devrait aller en chercher d’autres avant que les vendeuses n’interviennent pour savoir ce qu’on peut faire… »

    Un rire cristallin s'échappa de sa bouche, alors qu'elle se levait à son tour pour prendre le bras de Jazz. D'un geste gracieux, elle s'empara de la chemise qu'il avait alors retiré, et qu'ils allaient donc bien entendu apporter avec eux (oui oui, on paye bien sûr !).

    « Ce serait bien plus le genre d'Emmett et Rose plutôt que le nôtre.. Et pour être franche, les lieux publics.. non, ce n'est pas pour moi ! »

    Son rire résonna de nouveau, transmettant sa bonne humeur à n'importe quelle personne qui passerait à ses côtés, et de sa démarche gracieuse elle entraîna son âme soeur en dehors de la cabine. Bien entendu, les vendeuses se tournèrent d'un même mouvement vers le couple, tentant d'être discrètes. Mais c'était peine perdue, de rester discrets avec des vampires dans le coin..
    Lilice n'y porta pas une attention singulière, se tournant vers Jasper, lui souriant et tenant toujours son bras.

    « Si tu veux, avec ce qui c'est passé tout à l'heure, on pourrait aller manger un morceau. Bon, j'ai déjà mangé mais.. toi tu as peut-être faim ? »

    Aucun humain qui aurait par mégarde entendu ses phrases ne pourrait se douter que le repas en question équivalait à une partie de chasse bien mérité pour le vampire. Alice, si il acceptait en quelques sortes cette proposition, resterait à l'écart et le laisserait assouvir sa soif, étant donné qu'elle avait était calmer sa gorge quelques heures plus tôt. Mais elle serait là en cas de besoin quand même, jamais elle ne le laisserait seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Sam 4 Avr - 18:05

Jasper ne fut pas gêné par le regard de sa femme quand il se changea. Lors de leur petite séance où il jouer les poupées vivantes pour elle, elle le voyait en caleçon et cela ne l’avait jamais dérangé. Il se souvenait encore de la première fois où elle l’avait vu nu. Il se souvenait de sa crainte face à sa possible réaction quand elle verrait ses cicatrices sur son corps. Il en avait principalement sur le torse et les bras mais celle-ci n’en avait pas tenu fit et elle n’avait ressentit aucune crainte devant ses traces de ses anciens combats.

Quand il entendit le rire cristallin de sa lutine, il ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire malicieux. C’était vrai qu’il que c’était plutôt le genre d’Emmett et de Rose de se prendre dans n’importe quel lieu et dans n’importe quel endroit. Ils n’auraient pas hésité eux à le faire mais ils auraient alors attirer les vendeuses et le secret aurait put être éventé. Tandis qu’eux, ils ne le faisaient que rarement et ils privilégiait les endroit privés plutôt que public comme le magasin.

Le contact de sa compagne sur son bras lui fit l’effet d’une décharge électrique. Mais différente de la première, bien différentes, cela calma ses ardeurs précédentes avec douceur. Il se sentait traversé par un bonheur inouï et si un humain passait par là, il se serait mis à être heureux sans raisons apparentes. C’était souvent comme ça, lorsqu’il était traversé par des émotions fortes tout l’entourage pouvait en profiter simplement parce que son don lui échappait.


- En effet, c’est plutôt le genre de notre nounours national et de Rosalie.

Jazz se laissa conduire par son âme sœur en dehors de la cabine, il sentit le regard des vendeuses sur eux. Aucune chance, qu’il ne les loupe d’ailleurs, il ne les trouva pas trop discrète enfin d’un autre côté, son point de vu était celui-ci d’un vampire et non d’un humain. Quoique qu’il doutait qu’en tant qu’humain cela lui aurait échapper après tout vu son passé de militaire, les détails ne lui échappait que rarement.

Il écouta la proposition de sa compagne très sérieusement. Il avait bien compris le sens caché des phrases de celle-ci et il envisager tout les possibilité. Il réfléchit pour savoir si sa soif était si présente et une flamme s’alluma dans sa gorge pour lui rappelait sa nature et ses besoins.


- Hum…je pense qu’en effet qu’un petit casse-croûte me ferait le plus grand bien.

C’est en faisant de grand enjambés qu’il alla payez son emplette. Tant pis pour le reste, il acterait des vêtements par Internet et il essayerait pour le grand bonheur de sa lutine. Il savait qu’elle adorer le traiter comme une poupée par moment. Il paya lui-même les achat avant de rallier la voiture. Il monta à bord attendant de se laisser conduire dans la forêt alentour de la ville pour chasser son plat préférait le lynx.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Jeu 9 Avr - 4:06

    « Hum…je pense qu’en effet qu’un petit casse-croûte me ferait le plus grand bien. »

    Ce n'était sûrement qu'une impression comme tant d'autres, mais dès qu'elle lui avait proposé ce petit repas, il avait semblé accéléré l'allure, comme s'il avait attendu qu'Alice lui dise qu'il était tant d'aller chasser, comme s'il ne voulait pas lui imposer ces petits.. dérangements de leur espèce. Car on ne pouvait jamais ignorer longtemps cette brûlure affreuse qui nous tiraillait la gorge, cette flamme que l'on ne pouvait retenir longtemps avant de craquer. Et c'était ce pourquoi la belle brune prenait ces précautions, pour ne pas faire souffrir plus son cher et tendre en présence de tant d'humains, il fallait qu'il aille étancher sa soif, et pour cela il aurait le droit à autant de lynx qu'il en voudrait !
    Une fois qu'il eut payé, tout deux se dirigèrent à une allure humaine et toujours aussi gracieux vers le véhicule, bien qu'ils ne pouvaient cacher un certain empressement. Démarrant le moteur en trombe, la Lutine ne perdit pas une seconde de plus, et accéléra l'allure une fois que Port Angeles fut derrière eux. Ses deux mains posées sur le volant cette fois, elle voyait à l'expression de Jasper qu'il n'avait pas dû boire depuis un moment, elle qui lui disait pourtant de chasser dès qu'il en ressentait l'envie, pour minimiser les chances de mordre autre chose qu'un animal.. Mais malgré tout, il lui était impossible de lui en vouloir, parce que l'amour qu'elle lui portait restait, reste et resterait toujours plus fort que n'importe quel autre sentiment.
    Un sourire se dessina sur les lèvres si bien dessinée de la Lutine, alors qu'elle avait l'étrange impression que c'était dans des moments tel que celui-ci, où le pire aurait pu arriver, qu'elle voyait tout son amour envers lui éclater de l'intérieur et se montrer à l'extérieur. Bien entendu il en était toujours ainsi, mais elle sentait que cela devenait plus fort, plus intense. Sans Jasper, il n'y avait pas d'Alice possible. Elle ne pourrait pas survivre sans sa présence, sans son contact. Il était une partie d'elle, la plus grande peut-être même, et elle l'aimerait à jamais. C'était le bonheur absolu en sa présence, et un tel degré ne pouvait être atteindre que très rarement, alors que chez le couple de vampire il était quasiment constant, routinier, c'était ce qui les rendait si extraordinaires tout les deux, le couple parfait, en plusieurs points en tout cas.

    Soit le temps passait à une vitesse considérable, soit le fait d'être plongée dans ses réflexions lui donnait cette impression. En tout les cas, elle arriva enfin à la lisière de la forêt de Forks et prit soin de bien garer sa Porsche à laquelle elle tenait tant avant de sortir, suivit de près par son âme soeur.
    En une seconde, elle se trouvait à ses côtés, et n'hésita pas à de nouveau prendre sa main, enlaçant ses doigts aux siens, toujours aussi souriante.
    La nuit tomberait bientôt, et ils auraient le droit à une chasse au coucher de soleil. Enfin il aurait le droit, elle ne retirerait du sang à une bête seulement si la soif était trop forte à retenir quand elle sentirait l'odeur de la proie de Jasper.
    La vitesse, la liberté. Elle courait toujours collée à son mari, pour arrivé au milieu des bois. Durant plusieurs minutes, Alice ne bougea pas, vérifiant que le champ était libre à plusieurs kilomètre à la ronde, et s'aidant de ses visions pour voir si un humain traînait dans le coin.
    Enfin, elle reprit la parole, de sa voix si douce et si chantante :

    « Tu peux y aller.. Je ne serais pas loin. Bonne chasse surtout ! »

    Se mettant sur la pointe des pieds, Alice rapprocha le visage de son bien-aimé du sien, déposant un léger baiser sur ses lèvres qui ne tarda pas à devenir plus passionné avant de cessé soudainement, alors qu'elle affichait toujours ce grand sourire à l'adresse de son compagnon. Ils auraient tout leur temps après, pour l'instant, il se devait de répondre à ses pulsions de vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Mar 14 Avr - 10:27

Jasper avait un peu accélérer l’allure quand il avait sentit une flamme nouvelle s’installait dans sa gorge. Il ne s’y était jamais habitué et ne s’y habituerait jamais ne put-il se retenir de penser. Une fois sortit du magasin, il refréna son envie de courir à une vitesse normale pour eux vers la forêt le plus proche pour chasser. Il avait soif et les humains présents s’ils s’approchaient trop près d’eux risquaient une mort assez abominable. Il se détendit un peu une fois qu’il fut dans la voiture les odeurs humaine n’était pas présentes dans l’habitacle.

Sur la route, il sentit la flamme se faire beaucoup plus intense et une douleur revenir. Il se demandait bien à quand remonter sa dernière chasse pour qu’il soufre autant. Quand il s’en rappela, il baissa un peu le tête cela faisait deux semaines qu’il n’avait pas chasser. Il en connaissait la raison de cette abstinence, il avait voulus voir si il pouvait tenir assez longtemps. Il savait que sa famille trouvait cet acte stupide mais il avait ce besoin de montrer qu’il pouvait se contrôler malgré sa souffrance. Il en avait plus que marre que ses frères surtout Emmett joue les super protecteur quand il était assoiffé. Il tourna la tête d’un millimètre et vit le sourire de sa lutine. En la voyant heureuse il ne put s’empêcher de sourire lui aussi et d’oublier sa soif, il l’aimait tellement. Elle l’avait sortit de sa dépression dès leur première rencontre et simplement en prononçant une phrase. Depuis, sa présence à ses côtés était devenue indispensable, il ressentait toujours un bonheur immense à sentir la présence de sa compagne. Il n’avait pas besoin de la toucher pour ressentir une joie sans fin grâce à son don il pouvait ressentir les émotions de celle-ci et cela le comblait suffisamment.

Une fois la Porsche garée, il sortit calmement de la voiture et quand sa lutine fut à ses côtés, il l’observa longuement avec un sourire. Quand il sentit les doigt de celle-ci s’enlaçait au sien, il serra un peu sa main ressentant une bouffé de bonheur. Il jeta un coup d’œil au temps et remarqua bien vite qu’il aurait le droit à un coucher de soleil pendant sa chasse. Il se dit qu’il devrait se dépêcher s’il voulait profiter de ce moment avec elle. Ils se mirent à courir l’un collé à l’autre au grand contentement du jeune vampire. Il arrivèrent au bout d’un moment au milieu des bois après un moment de liberté intense et de vitesse qui lui manquait toujours quand il devait ressemblait aux humains. Il ferma les yeux pour mieux apprécier la voix de sa femme avant de lui répondre.


- Merci. Je ne serais pas long promis.

Il laissa sa bien-aimée faire ce qu’elle souhaité avec lui avant son départ, il ne ovulait surtout pas le frustrée. Et quand il sentit le baiser de celle-ci, il l’enlaça fermement et fit devenir un léger embrassement en un passionné. Il n’avait pas put retenir ses pulsions et il sentit bien vite que celui-ci s’arrêta, il approuva d’un mouvement de tête les pensées de sa compagne qu’il avait deviné avant de sentir une trace pour étancher sa soif. Il se détacha à regret de son petit lutin et se dirigea rapidement vers la source de l’odeur. C’était deux lynx, deux magnifiques lynx. Il les attaqua sans même prendre le temps de se cacher, le premier fut très simple à tuer ne s’attendant pas à trouver un prédateur ici. La deuxième par contre montra un peu plus de résistance le conduisant dans une clairière où une rivière serpentait paresseusement. Une fois que sa chasse fut finit, il se nettoya dans le cours d’eau et s’assit en attendant sa compagne qui ne devrait pas tarder. Il sentait son odeur se rapprochait et son pas léger approchait, il ferma les yeux et se transforma en statue de glace et fit celui qui ne l’avait pas entendus pour la laisser le surprendre si elle le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7183
Date d'inscription : 13/12/2008
Localisation : Allez donc voir dans la boutique au bout de la rue à droite x)

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Dim 26 Avr - 3:25

    La brunette ne suivit pas son compagnon à travers les bois, préférant laisser ses visions la prévenir d'un danger éventuel plutôt que de le suivre à la trace. Elle profitait donc de cet instant en solitaire pour monter dans les nombreux arbres qui l'entouraient, allant de branches en branches et profitant du paysage qui s'offrait à elle. La sensation de liberté, de vitesse, de ne plus dépendre de rien.. c'était tout simplement fantastique, et pour rien au monde – excepté Jasper – elle n'échangerait cela.
    L'odeur du sang, bien que lointaine, vint cependant jusqu'à elle. Mais déjà entièrement rassasié, ou presque, elle ne ressentit pas le besoin de s'élancer dans la direction que lui indiquait l'odeur. C'était surtout celle de son vampire de mari mêlée à elle qui lui donnait cette envie de le rejoindre. Attirante plus que n'importe quelle autre, assurément. Elle l'aimait tellement.. au fil des années, la vampire avait apprit à contenir ses envies, et à stopper ses pulsions. Si elle ne l'avait pas fait, si elle ne savait pas se retenir comme elle y arrivait, son couple avec Jasper serait une presque parfaite copie de celui de Rose et Emmett aujourd'hui ! Mais leur relation fusionnelle, le fait que l'un et l'autre se comprenne en un simple regard, un simple geste, lui plaisait. C'était ce dont elle avait toujours voulu, et qu'elle avait réussit à obtenir.

    En quelques secondes, elle vit que Jazz en avait terminé avec son repas de la journée, et la Lutine se décida donc à revenir sur ses pas, retournant à l'endroit où elle l'avait laissé. Mais, comme elle s'y attendait, il n'y était pas, sa proie l'ayant entraîné plus loin. Sachant déjà où le trouver, la jolie brune ne s'arrêta pas et continua son chemin, courant entre les arbres, telle une ombre gracieuse et dansante.
    Il était là, statue de glace et ruisselante de beauté. Il était là, et il était à elle pour l'éternité. Elle profita de pouvoir l'observer en toute liberté, ralentissant son allure, et ne le lâchant plus du regard. Même après une de ces chasses, il était parfait. Même avec quelques taches de sang, invisibles sûrement pour l'œil humain, il était parfait. Il était encore et toujours parfait.
    De son éternelle démarche dansante, elle atterrit à ses côtés en moins de deux secondes, se plaçant derrière lui et lui entourant la taille de ses bras fins. Elle paraissait si fragile à côté de Jasper, lui l'ancien soldat étant humain.. et pourtant elle était aussi forte que le vampire, comme quoi les apparences sont souvent trompeuses.
    Elle était bien, là, contre lui, respirant l'air frais de la forêt et l'odeur si enivrante qu'il dégageait. Lentement, elle déserra son entreinte pour lui faire face, plongé son regard doré dans le sien, le sourire aux lèvres. Sa main dure et froide se posa sur le visage de son bien aimé, caressant sa joue, le contour de sa bouche, et enlevant à son passage une goutte de sang qui perlait à son coin.

    « J'espère que ses lynx avaient bon goût au moins ? » murmura-t-elle, sa main toujours sur son visage, d'une voix basse mais qu'il n'aurait aucun mal à percevoir.

    Alice, après avoir une dernière fois effleuré sa joue de ses doigts, passa ses bras autour du cou de son âme sœur, le serrant contre elle, appréciant l'instant tout simplement. Mais jamais elle ne pouvait se maîtriser vingt quatre heures sur vingt quatre, et la passion s'avéra plus forte que la raison.
    N'attendant pas de réponse à sa précédente question, elle se mit sur la pointe des pieds, lui offrant un baiser doux et léger, bref, avant de le répéter et de le rendre plus fougueux, plus passionné.
    Jamais ses gestes ou ses paroles ne pourrait traduire à quel point elle l'aimait.


{ Désolé pour cette réponse minable que j'ai mit tant de temps à poster --" }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale
Newbie
avatar

Nombre de messages : 66
Points : 7161
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 25
Localisation : Jamais très loin d'Alice

MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   Ven 1 Mai - 21:13

Jasper patienta les yeux fermés, il entendit le pas de sa lutine se rapprochait et un sourire étira ses lèvres. Il aurait reconnus cep as entre mille, il le connaissait pas cœur et cela lui faisait une mélodie qu’il adorait par dessus tout. Etre loin d’elle et de sa présence le faisait souffrir, il ne s’imaginait même pas vivre sans elle. Il avait vu la souffrance d’Edward quand il s’était éloigné de sa Bella, le pire avait été quand il l’avait cru morte. Tout la famille savait que chacun d’entre eux dans ce contexte aurait certainement agit de même. L’amour des vampire n’était pas le même que celui des humains. Dès que l’un d’eux rencontrait son âme sœur, il ne pouvait tout simplement plus s’en passer. La seule présence de celle-ci la rassurait et son absence l’inquiétait au plus haut point.

Il rouvrit les yeux quand il sentit des bras de renfermait autour de lui. Il les observa et huma le parfum qu’elle dégageait qui se mêlait à celui de la forêt. Il ne pouvait pas se passer longtemps de l’odeur de sa lutine. Il adorait ce parfum, c’était comme une drogue pour lui mais sans les effets secondaires et surtout sans danger pour eux deux. Il caressa du bout de ses doigts ses bras et les mains qui le tenaient enlaçaient. Il se sentait bien, il ne s’était jamais sentit aussi bien sauf peut-être le jour de leur rencontre. Il ferma les yeux, une habitude qu’il avait pris à leur comédie quand il se sentait bien il le faisait, c’était devenu un tic.
Il rouvrit les yeux quand il sentit plus l’étreinte de sa bien-aimée et lui offrit son plus beau sourire quand il vit ses yeux doré face au sien. Il savait qu’elle ne l’avait pas abandonner car il sentait toujours son odeur mais il avait voulus savoir ce qu’elle faisait cela avait été plus fort que lui. Quand il ressentit le contact de sa femme, il sentit de nouveau un courant électrique partir d’elle pour arriver jusqu’à lui. Il la laissa faire en refermant les yeux quand il entendit sa question, il entrouvrit la bouche pour lui répondre. Mais un baiser lui coupa la parole, il se fit basculer sur le dos enlaçant furieusement sa petite maie contre lui. Quand leur baiser se fit beaucoup plus fougueux, il suivit le rythme s’en même se poser de question. Il l’aimait plus que tout au monde et jamais, jamais il ne pourrait lui prouver à quel point cet amour était proche de celui qu’elle lui portait. Il n’arrêta pas le baiser avant plusieurs minutes avant de se résoudre à la faire car il y avait passé beaucoup de temps. Il rejeta sa tête en arrière sur le sol, laissant les brins allait dans ses cheveux avec un fin sourire pour sa compagne adorée. Il avait adoré ce moment plus que tout et il se résolut à lui répondre.

- Les lynx était délicieux mais je suis sur que tu l’étais plus en tant qu’humaine et jamais tu ne seras détrôner par ces animaux ou par les humains.

Malgré sa comparaison malheureuse, il savait que sa bien-aimée avait compris qu’il lui disait à quel point il l’aimait. Il n’avait trouvé que ça et durant ces quelques seconde d’hésitement, il n’avait rien trouvé de mieux.

{Pas grave pour le temps et j'aime bien ta réponse}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Blood.. & the Love | PV Jalice   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Blood.. & the Love | PV Jalice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the end & New Beginning. :: Forks et ses Alentours. :: Maisons. :: Maison des Cullen-
Sauter vers: