AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi les animaux sont-ils en cage ? {PV Eva Coldera.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia Emily Larsen
Newbie
avatar

Nombre de messages : 39
Points : 7020
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Pourquoi les animaux sont-ils en cage ? {PV Eva Coldera.   Mar 24 Mar - 21:19

Humide. Tout était humide à Forks. Tellement humide que notre charmante petite fille de trois ans à peine mais bien plus en apparence portait aujourd'hui une paire de bottes assorties à une sorte de blouson imperméable dans les tons noirs, mais qui n'en restait pas moins très à la mode. En effet, bien qu'elle ne fasse que voler des vêtements chez des humains, n'ayant aucun argent placé pour se permettre de s'en acheter elle-même, elle n'en restait pas moins une personne de très bon goût. Pas autant que cette chère Alice Cullen bien entendu, mais elle savait quand même comment assortir ses vêtements, les choisir en fonction du temps et faire en sorte qu'ils s'adaptent à chaque situation car il était évident qu'elle n'allait pas mettre sa robe la plus belle et la plus claire alors qu'elle allait chasser. Sautant dans les flaques d'eau en se contrefichant des tâches de boue qui venaient salir ses bottes, la gamine donnait une apparence assez contradictoire. Certes, son style vestimentaire était très recherché, mais les traces de terre et d'eau mélangées qui coulaient sur son imperméable et se collaient à ses bottes lui faisaient perdre la moitié de sa crédibilité en matière de look. Mais de toute façon, Lydia s'en contrefichait vu qu'elle ne faisait pas ça pour que les autres la regardent mais pour s'amuser, et elle ne voyait pas pourquoi elle devrait s'en priver.

« Eh ? ... Une odeur de sang. Trop faible pour être un humain, mais en très grande quantité et de saveurs variées. C'est comme si plusieurs animaux étaient regroupés dans le même endroit, mais qu'ils n'avaient rien en commun. »

Reniflant l'air, comme pour essayer de mieux s'imbiber les narines de ces odeurs diverses et variées de sang, la rouquine crût reconnaitre quelques bêtes, mais certaines lui étaient encore étranges et inconnues. Le mieux à faire dans ce cas là était de s'en approcher et d'aller directement les voir de ses propres yeux. Après tout, elle était toujours ravie quand elle découvrait de nouvelles espèces vivantes et le fait qu'autant soient concentrées dans un espace aussi petit attirait sa curiosité. Courant assez rapidement mais sans pour autant se presser, la petite hybride regardait le paysage autour d'elle. Des arbres entouraient l'endroit d'où provenaient les diverses senteurs, comme pour l'isoler. Les animaux avaient dû se mettre là afin d'être plus tranquilles. Qui sait, elle avait peut-être trouvé un lieu magique ou les bêtes du monde entier se réunissaient et où ils vivaient en parfaite harmonie. Rappelons-le, Lydia n'a que quatre ans et pour elle, il serait aussi étonnant de se retrouver en face d'un loup qui parle que de trouver un trèfle à quatre feuilles. Dans son imagination de petite fille, beaucoup de choses étaient possibles dans ce monde. Non pas qu'elle soit totalement coupée de la vérité et qu'elle vive dans un compte et voit des créatures n'existant pas comme des Nargoles et des Ronflax Cornus, mais elle gardait quand même une petite part de naïveté, comme toutes les fillettes de moins de dix ans. De plus, le fait de ne pas avoir de parents à qui poser toutes les questions qui lui trottaient dans la tête, elle essayait de trouver des réponses elle-même. Certaines étaient très pertinentes et très avancées pour son âge, mais d'autres étaient totalement fausses et improbables.

« ... Pourquoi ... ? Est-ce qu'ils font ça pour que je ne vienne pas les déranger ? Je peux essayer de leur expliquer à ma façon que je ne leur veux pas de mal. »

Devant les imposantes grilles de fer de l'entrée du parc animalier, la petite créature s'était arrêtée. D'après la piste qu'elle suivait jusque là grâce à son odorat, les animaux s'étaient bel et bien regroupés derrière ces grilles. Mais pourquoi ? Est-ce que des personnes ou d'autres bêtes malveillantes rodaient autour d'eux pour essayer de les dévorer ou bien avaient-il été enfermés ici par des créatures sanguinaires et cruelles ? Rien qu'à la pensée de voir sa seconde hypothèse se justifier, la gamine frissonna de la tête aux pieds. Non, personne ne serait assez cruel pour faire quelque chose comme ceci sans raison particulière. Et comme pour se rassurer, elle escalada le portail d'entrée pour rentrer dans le Zoo. En raison du mauvais temps, aucun humain ne se promenait dans le parc, si ce n'était quelques employés qui nourrissaient les animaux. Heureusement pour eux, la jolie fillette avait mangé avant de venir et même en sentant leur odeur, sa soif n'était pas assez forte pour se mettre à les traquer. De toute façon, sa curiosité vis à vis de cet étrange endroit était bien trop forte pour penser à autre chose en ce moment. Elle voulait à tout pris savoir pour quelle raison ces bêtes inoffensives étaient regroupées ici, dans des enclos séparés, et ce qui les avait emmenées par là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Coldera
Humain
avatar

Nombre de messages : 69
Points : 7256
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 26
Localisation : Dans une petite maison à l'écart du centre-ville

MessageSujet: Re: Pourquoi les animaux sont-ils en cage ? {PV Eva Coldera.   Mer 25 Mar - 15:56

Eva avait mis une certain temps avant de se décider à sortir : le matin même, en faisant son jogging matinal, elle avait pu sentir la morsure du froid et la bruine qui commençait à tomber sur la petite ville de Forks n’arrangeait rien. Ce fut l’idée que justement, par ce temps, peu de gens sortaient et que par conséquent elle pourrait enfin se balader sans avoir une bande piaillante derrière elle, qui la décida. Non pas qu’elle n’appréciait pas ses camarades de classe, si c’était le cas, elle ne leur aurait même pas adressé la parole mais leur présence lui pesait en peu, à elle à qui la solitude était devenu un besoin vital. Ayant décidé de se la jouer Stendal, elle enfila donc, un manteau rouge et des bottes de la même couleur dans lesquelles elle fit rentrer son jean noir. Elle plaça son éternel poignard dans sa botte gauche en prenant bien soin de le placer de manière à l’attraper facilement sans qu’on puisse toutefois le voir. Depuis le meurtre de son meilleur ami, l’orpheline ne pouvait plus sortir de chez elle sans son arme. Même à l’intérieur de sa maison, il n’était pas loin. Méfiance et peur au ventre, tels étaient les leitmotivs de sa vie désormais.

A peine avait-elle ouvert la porte que le vent la saisit. Pourtant pas fort, il n’en était pas pour le moins glaciale.

* C’est sûr, pas de risque qu’il y ait foule aujourd’hui. *

Remontant le col de son manteau, elle avança dans la ville déserte.

Ses pas la conduisirent vers le parc animalier. C’était l’un des rares endroits où elle n’avait pas à se méfier des animaux. Alors qu’en liberté, le moindre chat errant pouvait cacher un modificateurs, elle doutait que l’un d’entre eux accepte de se laisser enfermer dans ses cages, si grandes soient-elles.
Elle y entra donc, flânant entre les différentes espèces vivant là, les observant à travers le grillage. Elle se demanda comment elle vivrait le fait d’être ainsi cloîtrée et observer à longueur de journée. Elle deviendrait sans doute folle… Mais bon, la nature faisant bien les choses, elle n’était pas née animal.
Soudain, une voix la tira de ses pensées. Une voix de gamine. Tourna la tête en direction du son, elle aperçut, près d’une autre cage, une petite fille d’environ 6 ans, seule.

* Où sont ses parents ? *

Intriguée, elle décida de s’approcher. Alors qu’elle s’avançait, elle put entendre une partie de ce que sa cadette disait.


« Je peux essayer de leur expliquer à ma façon que je ne leur veux pas de mal. »

De qui parlait-elle ? Des animaux ? Qu’entendait-elle par « expliquer à sa façon » ? Des tas de questions se bousculaient dans la tête de la jolie brune. Arrivée à quelques pas de l’enfant, celle-ci se tourna brusquement vers elle.

* Comment a-t-elle deviné que j’étais là ? *

Pourtant Eva n’avait pas été bruyante en d’approchant, loin de là. Mais sa question resta en suspens, l’attention de l’étudiante concentrée sur celle qui se tenait à présent en face d’elle. Petite, avec de grands yeux comme en ont les enfants à cet âge, des mèches de ses cheveux roux voltigeaient avec le vent. Ses habits, choisis avec goût, contrastaient avec ses bottes, couvertes de boue. Mais le plus surprenant chez la rouquine était l’aura qui émanait d’elle. Alors qu’Eva ne faisait habituellement jamais confiance aux gens qu’elle ne connaissait pas, quels qu’ils soient, elle ne pouvait s’empêchait d’être comme attirée par cette petite fille dont l’aspect fragile lui donnait envie de la protéger.
C’est avec un douceur inaccoutumée chez elle qu’elle s’accroupit afin de se retrouver à la même hauteur que la gamine et qu’elle lui adressa la parole.


« Bonjour. Qu’est-ce que tu fais ici toute seule ? Tes parents ne sont pas là ? Tu t’es perdue ? »

Si elle eut un peu peur, sur le coup, de l’avoir effrayée avec ses questions, elle tâcha de rester la plus naturelle possible afin de ne pas l’effaroucher davantage. Oui, cela peut faire penser à la manière d’aborder un animal sauvage, mais après tout, avec ses cheveux un peu fous sous ce vent et ses grands yeux, comme ceux d’un faon, c’était à cela que la petite fille ressemblait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://100-pour-100-ados.skyrock.com
 
Pourquoi les animaux sont-ils en cage ? {PV Eva Coldera.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the end & New Beginning. :: Forks et ses Alentours. :: AUTOUR DE LA VILLE. :: Parc Animalier-
Sauter vers: